Appelez nous au 05.63.32.30.06
Aliments et goutte

Conseils hygiéno-diététiques en cas de goutte chronique

Si vous avez déjà fait des crises de goutte, un taux d’acide urique élevé dans le sang peut favoriser l’apparition de nouvelles crises, et à la longue, avoir des répercussions sur vos articulations. Un traitement de fond médicamenteux permet de baisser le taux d’acide urique. Afin d’optimiser ce traitement, des conseils hygiéno-diététiques simples peuvent être suivis.

Qu’est que l’acide urique et la goutte ?

La crise de goutte est très douloureuse et survient souvent brutalement. La goutte est une maladie métabolique qui touche généralement les articulations. Elle est causée par une élévation du taux d’acide urique dans le sang, l’hyperuricémie.

L’acide urique est une substance issue de la destruction de cellules mortes et de la digestion : un déchet normal éliminé par voie urinaire et quand il s’accumule, engendre une hyperuricémie.  Le taux d’acide urique doit être compris entre 30 et 70mg/litre de sang. Ce taux d’acide urique augmente avec l’âge et provient principalement des excès alimentaires et de sédentarité. L’excès peut engendrer des problèmes rénaux et articulaires.

La présence d’acide urique provoque la formation de cristaux d’urate de sodium à l’origine de deux pathologies : la goutte (ou rhumatisme inflammatoire) et les calculs urinaires.

La goutte provient d’une accumulation de cristaux dans les articulations qui sont douloureuses. Elle touche souvent le gros orteil (ou le coude) et survient la nuit. Non traité, l’acide urique peut alors engendrer une atteinte pluri-articulaire chronique qui se manifeste par l’apparition d’un tophus, boule se formant sur une articulation de la main.

Les calculs urinaires

Une acidité importante des urines favorisée par une faible hydratation et une fonction rénale affaiblie (pathologie ou avancement en âge) favorise la formation de cristaux urinaires qui peuvent bloquer le fonctionnement rénal.

Conseils hygiéno-diététiques simples

  • Boire 2 litres d’eau par jour.
  • Privilégier les boissons non alcoolisées et sans sucres.
  • Pratiquer un exercice physique régulier, modéré comme la marche, natation, le vélo, en évitant les sports traumatisants pour les articulations.
  • Réduire son poids en cas de surcharge pondérale. La perte de poids doit être progressive, équilibrée. Eviter de consommer trop de protéines susceptibles de provoquer des crises de goutte.
  • Consommer des laitages maigres en faible teneur en acides gras : lait écrémé, yaourts allégés.
  • Privilégier la consommation de fruits et légumes.
  • Respecter votre prescription médicale en cas de traitement de la crise et de fond de la goutte.

Quels sont les aliments interdits en cas d’acide urique ?

  • Charcuterie (pâté, saucisson, saucisse, boudin…)
  • Cube et bouillon de viande
  • Abats (rognon, langue, foie, cœur…)
  • Gibiers
  • Poissons : anchois, sardine, hareng, truite, cabillaud, morue, thon, anguille
  • Coquillages et crustacés
  • Chocolat, le cacao
  • Fruits oléagineux
  • Fromages fermentés : brie, camembert, Saint-Marcelin
  • Alcool

NOS PRODUITS CONSEILS

CHONDROFLEX

STEVIA POUDRE

BOUILLET SEL

CHONDROSTEO GEL

ARKOGELULE LAMIER BLANC

ARKOGELULE HARPAGOPHYTUM

CHONDROSTEO FLASH

, , , , ,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire