Appelez nous au 05.63.32.30.06
Les effets de la Ménopause et un ventre plat

La Ménopause et le ventre plat !

La ménopause fait évoluer le corps avec l’âge à l’approche de la cinquantaine, on grossit plus facilement et le stockage au niveau abdominal est disgracieux et gênant avec des sensations diverses de colites, ballonnements et de bourrelets, sans rien changer à l’alimentation !

Les modifications physiologiques à l’âge de la ménopause

Ce changement est dû aux modifications hormonales de la pré et/ou ménopause. La quantité d’œstrogènes produite par les ovaires diminue et la graisse migre vers l’abdomen. La masse musculaire globale diminue au profit de la masse graisseuse, entraînant une diminution du métabolisme de base (BMR) et donc une diminution de la dépense d’énergie.

La femme a plus d’envie de grignotage sucré et salé, ce qui favorise la prise de poids.

Le challenge est important car c’est une période où l’on veut garder encore un esprit sain dans un corps sain et on ne veut pas grossir. Il faut donc réduire les apports énergétiques sans avoir de carences alimentaires et les besoins en nutriments sont plus importants à cette période.

Les conseils de votre coach nutritionniste pour retrouver un ventre plat

  • Le métabolisme de base diminué, les apports énergétiques sont aussi diminués : il faut donc diminuer les calories sur la journée, éviter de se resservir, diminuer les portions à chaque repas et pour les collations, éviter de grignoter : privilégier les en-cas riches en protéines (yaourt maigre, jambon blanc, fromage blanc allégé).
  • Les fruits sont sucrés et se transforment en graisses s’ils ne sont pas dépensés. Ne pas prendre plus de 3 fruits par jour sachant que la confiture compte pour 1 fruit et 1 jus de fruits ou 1 compote compte pour 3 fruits.
  • Le changement hormonal induit une modification de la glycémie et les envies de grignotage sucré sont plus fréquentes. Prendre plutôt des fruits riches en fibres ou des protéines qui ont un effet satiété. Pour éviter les chutes de glycémie, fractionner l’alimentation et faire 3 repas par jour. Rajouter une collation dans la matinée ou l’après-midi en fonction des amplitudes horaires de travail. Ne jamais sauter de repas pour éviter de sur stocker de la graisse en faisant des réserves lors de la prise alimentaire suivante.
  • Eviter de consommer trop de sel. Ce dernier ouvre l’appétit et favorise la rétention d’eau, déjà plus importante lors de la ménopause. Ne pas hésiter à mettre dans vos plats des épices et des aromates comme exhausteurs de goûts. Le sodium retient l’eau dans les cellules. Limiter les aliments riches en sel : pains, poissons fumés, charcuteries, fromages, bouillon cube…
  • Les féculents sont des sources d’énergie et donc de calories qui seront transformés en graisses s’ils ne sont pas dépensés. Pour ne pas être affamé, remplir son estomac avec des légumes et prendre deux parts de protéines pour avoir un effet satiété et préserver la masse musculaire. Prendre une part de protéine sous forme de viande blanche ou poisson et en fin de repas un produit laitier maigre. La femme ménopausée a besoin de calcium pour lutter contre l’ostéoporose qui est l’une des conséquences de la ménopause. Préférer les produits laitiers maigres (0 ou 5% de MG), les fromages maigres (allégés ou de chèvre) le midi et pas le soir.
  • Les protéines doivent être présentes à chaque prise alimentaire (petit déjeuner, repas principaux, collations). Elles aident à entretenir la masse musculaire et évitent de grignoter ayant un effet satiété. Prendre 3 laitages maigres par jour ou à base de soja et de la viande, du poisson ou des œufs 2 fois par jour.
  • L’ostéoporose est un risque majeur de la ménopause et le calcium est nécessaire pour éviter une déminéralisation à la source de fractures. Augmenter les apports de calcium et varier les sources : fromages et produits laitiers maigres pour éviter les graisses saturées. Prendre de temps en temps des fruits secs oléagineux (attention, caloriques) riches en acides gras insaturés (noix, noisettes, amandes, noix de cajou), des eaux calciques et magnésiennes (contrex, hepar). Limiter le sel et les produits acidifiants qui favorisent la fuite de calcium.
  • Limiter les graisses cachées et saturées présentes dans l’alimentation : charcuteries, gâteaux, viennoiseries, plats tout-prêts, beurre, fromages… Utiliser des huiles végétales en petites quantités (huile d’olive, de noix, de colza). 1 c. à s. d’huile suffit par jour et 1 petite plaquette de beurre allégé de 10g. Favoriser les modes de cuisson sans matières grasses : vapeur, papillote, four… Utiliser des sauces allégées, du citron, du fromage blanc…
  • Les légumes doivent être présents aux principaux repas : présence de fibres, vitamines et minéraux. Ils sont peu caloriques, ont une fonction de remplissage et rassasient, limitent l’assimilation des sucres et des graisses. Ils sont riches en potassium qui lutte contre la rétention d’eau, et en calcium qui permet de prévenir l’ostéoporose. On les préfère cuits pour faciliter leur digestion et éviter les ballonnements et colites.
  • Le soja est à essayer pour limiter certains symptômes comme les bouffées de chaleur car c’est une substance qui contient des phytoestrogènes proches des hormones féminines. Les graines de lin sont aussi riches en phytoestrogènes (lignanes) et élèvent le taux d’hormones.

La prise de compléments alimentaires pour avoir un ventre plat

En suivant ses règles hygiéno-diététiques, la prise de compléments alimentaires peut améliorer les symptômes. N’hésitez pas à consulter notre coach qui vous aidera dans la prise des produits. Un draineur permettra d’éliminer les toxines et favoriser la perte de poids. Un sel de régime peut diminuer la rétention d’eau et un produit ciblé pour diminuer les graisses localisées peut être bénéfique.

Traitement homéopathique de la ménopause avec signes distinctifs

ACTEA RACEMOSA 4CH (troubles de l’humeur) : 5 granules 3 fois par jour

ARNICA MONTANA 4CH (fatigue, surmenage, manque d’entrain) : 5 granules 3 fois par jour

GLONOINUM 4CH (bouffées de chaleur importantes) : 5 granules 3 fois par jour

LACHESIS MUTUS 4CH (variation de poids, alternance excitation, abattement, perturbation du cycle (gonflement des seins, aménorrhées) : 5 granules 3 fois par jour

SANGUINARIA CANADENSIS 4CH (bouffées de chaleur du visage avec congestion) : 5 granules 3 fois par jour

GRAPHITES 4CH (bouffées vasomotrices en alternance avec pâleur, frilosité, surcharge pondérale, constipation, prurit vulvaire) : 5 granules 3 fois par jour

SEPIA OFFICINALIS 4CH (bouffées de chaleur, troubles de l’humeur : hyperactivité, déprime, lourdeur du bas-ventre, des jambes, vaginite et mycose) : 5 granules 3 fois par jour

CHINA RUBRA 9CH (ballonnement après le repas) : 5 granules après le repas

IGNATIA AMARA 9CH (colopathie avec stress) : 5 granules après le repas

Nos produits conseils

EAFIT DRAIN DETOX

EAFIT VITADRAINE

SEL DIETETIQUE BOUILLET

SOMATOLINE VENTRE ET HANCHES EXPRESS

SOMATOLINE MINCEUR 50 PLUS

, , , , ,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire